ARCHIVES. Le président de l'UOIF, Ahmed Jaballah, a appelé lundi les musulmans à accomplir leur devoir civique et à voter à l'élection présidentielle, en clôture de la 29e Rencontre de son association au Bourget. Le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), Ahmed Jaballah, a appelé lundi les musulmans à accomplir leur devoir civique et à voter à l’élection présidentielle, en clôture de la 29e Rencontre de son association au Bourget (Seine-Saint-Denis).

«Dans le mot de clôture, nous avons lancé un appel à tous les musulmans présents: “Allez voter, prenez part à la vie politique de votre pays”», a dit M. Jaballah, tout en précisant qu’il n’avait donné «aucune consigne de vote». Réputée proche des Frères musulmans, l’UOIF a été avant son congrès la cible de critiques du monde politique. Le gouvernement s’est opposé à l’entrée sur le territoire français de plusieurs orateurs, leur reprochant des propos antisémites, antirépublicains ou attentatoires à la dignité des femmes. M. Jaballah s’était alors dit «surpris» de ces accusations, estimant que ces personnes tenaient «d’une manière générale» des discours modérés.

Incendie à Ajaccio : «des actes racistes qui ne font que diviser la société»

A l’ouverture de la Rencontre vendredi, le responsable avait évoqué «la blessure» des musulmans «stigmatisés» par des discours de responsables politiques. «Ca s’est passé dans un climat assez crispé au début», reconnaissait-il lundi, mais «nous sommes satisfaits du bon déroulement des rencontres» qui se sont tenues «dans un climat convivial, fraternel et festif». Face au «malaise» ambiant, «on a essayé d’apporter un message d’espérance et de dire aux musulmans d’essayer d’aller vers les autres, dans le dialogue».

«Le bilan est positif», a-t-il conclu, heureux d’une fréquentation en hausse, avec 160 000 visiteurs sur les quatre jours. Réagissant à l’incendie raciste commis dans une salle de prière d’Ajaccio la nuit dernière, le président de l’UOIF a indiqué : «On ne peut malheureusement que déplorer ces actes racistes qui ne font que diviser la société. D’où la responsabilité de l’homme politique: son discours doit réunir et non diviser.»

L’UOIF, la deuxième fédération musulmane de France et la mieux structurée, regroupe plus de 200 associations et quelque 450 lieux de prière en France.

LeParisien.fr Présidentielle : le président de L'UOIF appelle les musulmans à voter

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.