Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Les présidents et responsables d’associations musulmanes présents, après avoir débattu de l’ordre du jour de l’AG de l’UOIF de l’année 2011, se sont arrêtés sur la situation en France et dans le monde et ont adopté les résolutions suivantes :

Concernant la situation de la communauté musulmane de France, les responsables présents :

1. Appellent les associations musulmanes françaises à persévérer dans leurs efforts de contribution positive pour que l’islam trouve sa place dans le paysage cultuel français et que la dignité ainsi que les intérêts de la communauté musulmane soient préservés. Ils saluent également les efforts qu’elles déploient pour encadrer et éduquer la jeunesse française afin de les accompagner dans leur épanouissement personnel, professionnel, spirituel et social ;

2. Saluent les établissements d’enseignement privés musulmans pour les résultats très prometteurs qu’ils ont pu réaliser et l’espoir qu’ils ont su faire naître au sein de la communauté musulmane. Ils saluent les efforts conjugués des responsables, des équipes pédagogiques, des élèves et des familles. Ils incitent la communauté musulmane à redoubler d’efforts pour soutenir ces établissements précurseurs, financièrement et moralement ;

3. Soutiennent le Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa pour ses avis religieux d’avant-garde qui permettent aux musulmans de trouver le chemin d’une installation paisible en Europe (particulièrement le dernier avis qui appelle les institutions musulmanes à adopter le calcul scientifique pour arrêter à l’avance les dates de début des mois lunaires et rompre avec l’attente de l’annonce de tel ou tel pays musulman) ;

Appellent les responsables musulmans, par-delà leurs clivages ou leurs différents, à se pencher avec sérieux sur les grands dossiers qui touchent à la vie quotidienne des musulmans, tel que celui du Halal dont la réalité fait scandale, afin de mieux servir la communauté musulmane de France et répondre à ses aspirations.

Devant le climat et les actes d’islamophobie et à l’approche des échéances électorales importantes, les présidents et délégués des associations musulmanes :

1. Dénoncent vigoureusement la banalisation des actes et des discours islamophobes et appellent à plus de vigilance de la part de l’ensemble de la société française ;

2. Désapprouvent l’instrumentalisation de l’Islam et des musulmans à des fins politiciennes à l’approche de chaque échéance électorale ;

3. Exhortent les pouvoirs publics et les décideurs économiques à penser et à engager une politique plus humaine face à la dure crise qui secoue le monde et qui frappe en particulier les familles et les personnes les plus démunies ;

4. Appellent les citoyens musulmans de France à prendre part aux débats publics et à user de leur droit de vote lors des échéances électorales prochaines, en gage d’intérêt et de participation à notre avenir commun ;

5. Sensibilisent particulièrement la jeunesse à œuvrer positivement pour la construction d’un monde meilleur et d’une société plus juste et plus fraternelle.

Sur le plan de l’actualité mondiale, les présidents et délégués des associations musulmanes :

1. Saluent la dignité et le courage des peuples arabes qui se sont révoltés contre la tyrannie et l’injustice, encouragent l’élan de liberté et de démocratie porté par leurs révolutions et espèrent voir ce dernier ouvrir une ère de stabilité, de prospérité et de paix ;

2. Soutiennent le peuple palestinien dans sa lutte pour recouvrer sa liberté, conquérir ses droits légitimes et disposer de sa terre. Ils appellent la France, l’Europe et les instances internationales à fournir tous les efforts nécessaires pour instaurer le Droit et la Justice.

Les membres de l’assemblée générale saluent la mémoire du Cheikh Fayçal MAOULAOUI et lui rendent hommage :

Le cheikh MAOULAOUI fut l’un des grands savants précurseurs dans l’accompagnement de la communauté musulmane dans son installation paisible et constructive dans la société française. A cet effet, il a aidé à la mise en place de l’UOIF au début des années 80.

Par ses grands travaux de recherche et d’élaboration d’une jurisprudence, il a fondé les bases d’une compréhension et d’une pratique de l’islam, alliant authenticité et contextualisation.

Union des Organisations Islamiques de France

Paris, le dimanche 20 novembre 2011

http://www.uoif-online.com/v3/spip.php?article1118

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.